• Une semaine Magique [4/4]

    Si j'avais su ce qu'il m'attendait pour cette fin de semaine....

     Après le road trip que je m’étais fait en mars, je pensais pas pouvoir revoir Miyavi aussi tôt ! En avril, il a « annoncé » qu’il participerait à plusieurs festivals, dont 2 en France : le 15 juillet à Sélestat « Lez’arts scéniques » et le 17 juillet aux « Nuits de la guitare à Patrimonio » sur l’île de beauté. J’aurais bien sûr adoré aller voir les deux, sauf que les prix pour la Corse sont juste hallucinants…

    Me voilà dont le vendredi 15 dans le train, direction Strasbourg. J’étais séchée, on peut dire que ces vacances n'étaient pas vraiment reposantes… Mais je profite de ce petit trajet pour continuer ma nuit. J’ai pas bataillé, j’avais réservé mon hôtel à Strabourg et non à Sélestat, car selon mes informations il y aurait des trains jusqu’à tard dans la nuit pour desservir le festival (magnifique initiative, certains fest devraient en prendre de la graine !)

    Check in, douche, repas, me voilà prête pour partir voir Miyavi. Quand j’arrive là-bas, un soleil de plomb. Je tourne un peu sur la place de la gare, mais je dois me rendre à l’évidence : pas de navette pour amener au site du festival… 1200m à faire, mes pieds protestent déjà (je dois vous rappeler Londres ? Versailles ? HP7.2 ? mes pieds sont déjà deads). Bref, autant mettre à profit cette balade inopinée, je me décide à checker twitter histoire de savoir si y’a des nouvelles de Miyavi. BINGO ! Il a mis une photo de lui :

    Une semaine Magique [4/4]

     

    Et je me dis « aaah ça serait trop drôle si je le voyais en train de faire l’andouille comme ça », puis je relève ma tête, histoire de voir si je suis toujours sur le bon chemin, je regarde à droite, à gauche et… A DROITE ! Limite mes vertèbres ont craqué ! OH. MY. GOD ! Il est là ! A la table d’un café ! J’ai cru mourir de surprise ! Je savais pas quoi faire . Le prendre en photo telle une paparazzi qui se ferait calculer en deux-deux ? Ou bien aller lui parler ? Je sais pas trop, j’ai le cœur qui bat la chamade, j’essaie de le prendre discretos en photo en faisant semblant de prendre les maisons en photo, je m’avance, et plus je m’approche, plus j’ai l’impression d’être une idiote, plus je me dis que je suis incapable de lui parler, d’autant plus qu’il est en train de manger tranquillou les bananous. Du coup je rentre et je commande un… chocolat chaud ! Non mais vraiment u_u il fait 30°c et moi je commande une boisson chaude ! La meuf m’a regardé trop bizarrement !  

    Une semaine Magique [4/4]

    Je me suis installée juste derrière lui, j’essayais de rassembler mon maigre courage pour lui parler, mais finalement, je n’ai rien fait. Déjà, parce que j’étais tellement stressée que j’arrivais pas boire, mais surtout parce qu’il était en mode Ishihara Takamasa, du genre pépère incognito avant le concert. Je l’ai donc observé sous tous les angles x), et pris deux/trois photos en stress, avec la peur qu’il me découvre u_u (je vous jure, j’avais vraiment l’impression de faire quelque chose de mal). Puis je suis partie, direction le fest ! Le cœur en vrac, toute chamboulée. Je rencontre des co-miyavi et leur dit que miyavi était sur une terrasse… On me reproche de ne pas lui avoir parlé…Bah chacun ses choix hein !

    Une semaine Magique [4/4] Une semaine Magique [4/4]

    L’attente sous ce soleil est crevante ! Puis Miyavi apparait pour son sound check :

     

    le concert en lui-même, je m’en souviens pas des masses. Ca était du grand Miyavi, comme d’hab (bon, je suis jamais objective avec lui de toute façon) mais je sais que même s’il a été apprécié, le soleil de plomb n’a pas vraiment aidé pour que les non-initiés restent et apprécient vraiment sa musique.

     

    Après ça, je suis restée un peu, j’ai regardé deux autres concerts, puis je suis rentrée. Plus de pieds, l’appel du lit a été le plus fort. Et quel LIT ! Du pure bonheur ! (j’adore vraiment dormir dans les hôtels xD)

    Le samedi, me voilà de retour, les oreilles qui sifflent, la gorge qui tire, les yeux en vrac. Mon frère me demande où j’étais… il pensait que je dormais chez une amie ou que j’avais fait nuit blanche… Il m’écoute vraiment quand je parle, lui u_u’

    Je suis de retour, mais je suis encore toute excitée de la veille, et j’ai carrément envie de faire une folie ! Aller le voir en corse ! Me voilà en train de checker train/co-voiturage/avion/ferry … le pire c’est que ça peut le faire ! J’arriverais pile pour l’ouverture du fest… le problème étant le retour…finalement je me calme. Je me dis que y’a pas mort d’homme. Que ça ne fait rien si je le vois pas encore une fois en concert…Mais c’est bizarre comme ce sentiment de déception ne te lâche pas… En plus tes amies (traitresses) te font comprendre que tu as vraiment loupé ta chance de lui parler, et que même si elles comprennent tes raisons, elles te disent que tu aurais dû attendre qu’il ait fini de manger pour l’aborder…

    Du coup je traîne, je flemmarde, et arrive le dimanche. Je suis au fond du seau, j’aurais pu y être !  Puis le lundi, je me lève la tête en vrac, et je check le net pour savoir comment s’est passé le concert de la veille , mais… il a mis des photos de lui à l’aéroport !

    Une semaine Magique [4/4]

    Et des co-miyavi sont allées lui dire aurevoir… Par curiosité, je check le site de l’aéroport de Bastia… Ah beh, il doit sans doute prendre cet avion… Voyons voir les départs de Charles de Gaulle pour Tokyo… Ah beh il doit sans doute prendre celui-là… ou celui-là… Je regarde l’heure, et je me dis que je pourrais y être… Sans grande conviction, je décide d’y aller. L’espoir mais surtout le On-Sait-Jamais de la fangirl est un très bon stimulant. Me voilà dans le RER, direction l’aéroport. J’appelle les filles pour leur dire que peut-être j’arriverais avec du retard. Mais je sais que je resterais pas plus d’une heure. Je suis pas désespérée à ce point…

    Vous me croyez si je vous dis qu’à peine arrivée chez vu l’organisateur français de ces concerts ? J’ai le cœur qui a commencé à battre la chamade, alors même que je ne savais pas si Miyavi était encore là ou s’il avait déjà fait son check in . Quand je suis arrivée en haut de l’escalator, c’est comme si j’avais eu un radar miyaviesque pour le repérer. Il était là, avec son staff et BOBO. Alors pour me donner du courage et pour me calmer, je suis allée aux toilettes, me laver les mains, histoire de pas les avoir moites et sales… Quand je suis revenue, il était plus là, je regarde aux alentours, il était installé pépère avec son Mac sur les genoux, avec une mamie à sa gauche. L’envie de le laisser à nouveau tranquille m’a effleuré l’esprit, mais j’ai repensé à tout ce que m’avait dit les filles ! Cette chance-là ne se représentera pas !

    Me voilà partie, le cœur en tachycardie, à sa rencontre. Ce qu’y m’a le plus étonné, c’est ma capacité à parler en anglais sans réfléchir, et surtout à le comprendre !

    On a pas parlé longtemps, mais pour moi ça a duré des heures x). Lui dire que j’étais une de ses fans.*serrage de mains* Que j’étais venue le voir à Sélestat (o.ô where ? oooooh You mean Strasbourg ?). Il m’a demandé si j’étais venue à son concert à Paris, je lui ai dit que j’avais fait toute la tournée française en mars. Il m’a remercié. Je lui ai demandé s’il avait apprécié la corse, ce à quoi il a répondu qu’il avait adoré l’île, qu’elle était magnifique. (et la mamie d’à côté qui nous regardait, se demandant sans doute si elle était à côté d’une star xD) Puis il m’a dit qu’il reviendrait bientôt, alors, naturellement, je lui ai dit que je serais là x) Puis je lui ai souhaité bon retour. *Re-serrage de mains* Un aurevoir, un dernier sourire, et une yukiko qui part sans se retourner, les jambes en cotons, les larmes aux bords des yeux, la gorge nouée. Dès que j’ai descendu l’escalator, j’ai appelé Sana ou Béa, je sais plus, je sais juste que j’ai laissé un message vocal incompréhensible. J’étais sur mon nuage, j’arrivais pas à me calmer. Tout ce que je me disais, c’était qu’il fallait pas que je pleure, que ça serait ridicule, mais j’avais ce trop plein de sentiment qui demandait que ça. J’avais un sourire immense, et même si je me concentrais pour ne pas l’avoir, il revenait sans que j’y fasse attention.

    J’assume totalement ce petit côté fangirl que j’ai en moi. J’assume de m’extasier devant la douceur de ses mains (c’est dingue comment on peut se rappeler de détails qui n’ont duré que deux secondes), de son petit sourire, de son étonnement de voir une de ses fans françaises à l’aéroport, de son timbre de voix.

    Je n’ai pas demandé de photo, ni d’autographe, je trouvais ça déplacé. On a juste papoté (le résumé du dessus, c'est les grandes lignes), mais ça reste gravé en moi. Rien que de vous l’écrire, deux ans plus tard, je ressens toutes ces émotions qui m’ont fait vibrée ce jour là. Peut-être que de ce fait, je lui ai paru bizarre x) je sais pas. Cette rencontre a clôturé en beauté cette semaine de dingue, une semaine magique !


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :