• MUSE ou ce lien fraternel

    MUSE ou ce lien fraternel

    Je ne pense pas à devoir présenter ce groupe, par contre il a une importance capitale pour moi…

     

    Je suis la petite cadette, la petite sœur qui suit ses frères dans toutes les conneries, qui les couvrent et sert d’alibi, celle qui mettait ses frères sur un piédestal tellement haut qu’il aurait fallu la grande échelle des pompiers pour les atteindre.

    Ils étaient sympas, sportifs, classes, cool, beaux… intouchables en gros. Le complexe de la petite sœur envers ses grands frères (et je ne vous parle pas du complexe de la petite sœur envers les COPAINS des dits frangins !)

    Bref, vous l’avez compris : mes frères étaient/sont des dieux. Personne ne les critique à part moi ! :)

    Ils étaient plutôt branchés Rock, Métal, Ska et « Pop-Punk ». Leurs paroles s’imposants en loi pour moi, j’ai naturellement adopté leur styles de musique et tous les groupes qu’ils écoutaient. Particulièrement un : MUSE.

    Maintenant que je décide d’écrire sur eux, je me rends compte d’une chose : je les connais depuis la sortie de leur premier album Showbiz. J’avais 13/14 piges…(et oui, faut pas oublier que mes frères étaient tellement cool qu’ils avaient forcément un temps d’avance sur tout le monde xD)

    Alors même si au début je faisais du mimétisme, j’ai vraiment aimé ce que j’entendais. Pourtant, je ne suivais pas du tout leur actualité. Du jour au lendemain, mes frères revenaient avec un nouvel album, et s’en suivait un longue période d’écoute intensive, à finir par connaître les paroles par cœur… sans en comprendre le sens (oh oui, mon niveau en anglais crevé des plafonds….)

    Puis en 2004, pour mes 18ans, mes frangins m’offrent la place pour aller voir MUSE au stade Anoeta à San Sebastian, le 20 mars. J’étais aux anges. Vous imaginez ? J’allais assister à mon premier concert avec mes dieux de frangins et leurs copains. Je me la pétais grave. Et en plus, concert en Espagne. Genre, je me tape pas le concert en France quoi. (c’est complétement débile ce qu’il peut nous passer par la tête quand on est jeune u_u).

    On est dans l’ Absolution Tour. Vous vous imaginez bien que je ne me souviens de RIEN sauf de mes impressions. J’étais soufflée. C’était puissant. Euphorisant. J’ai fait le concert en gradin, et j’ai pas pu détacher mes yeux de la scène. Mon premier VRAI concert. Avec des personnes de renommée internationale. C’était irréel. Sentir les basses vibrer en soi. Voir tous ces fans chanter, hurler, exprimer leurs joies… ça a dû vraiment laisser une trace en moi pour que j’aime autant les concerts maintenant. Ai-je donc besoin de vous dire que ce concert a été un énorme kiff pour moi ? x)

    MUSE ou ce lien fraternel

     

    Et parce qu’il y a des fans fabuleux, j’ai retrouvé la setlist de ce concert :

    • Hysteria
    • Dead Star
    • New Born
    • Sing for Absolution
    • Citizen Erased (Take a Bow outro)
    • Space Dementia
    • Ruled by Secrecy
    • Sunburn
    • Butterflies & Hurricanes
    • The Small Print
    • Forced In
    • Muscle Museum
    • Time Is Running Out
    • Plug In Baby
    • Bliss  (extended version)
    •   Encore:
    • Apocalypse Please
    • Blackout
    • Stockholm Syndrome

     

    Puis c’est la sortie de Black Holes & Révolution. Par manque de chance, on a pas pu être réunis pour ce concert. C’est pas faute d’avoir essayé, mais entre moi de retour sur Bayonne, un autre sur Paris et l’autre à Londres (si je me plante pas), nos calendriers ne concordaient pas des masses. Alors on les as faits chacun de notre côté.

    Pour ma part, c’était le 31 Octobre 2006 à la patinoire Mériadeck de Bordeaux avec Jess, Jb et Anthony. Et ce fût encore une première fois pour moi : faire un gros concert en fosse. C’était juste TROP bon. (Je me souviens qu’on pouvait encore fumer… oui oui oui, tout détail a son importance). C’était encore l’euphorie pour moi. Les sensations sont encore « plus » en fosse… et je pense que ça aussi, ça m’a laissé des traces pour les années suivantes x)

    MUSE ou ce lien fraternel

     Et encore un fois, parce que les fans sont fabuleux, voilà la setlist         

    • Take a Bow
    • Hysteria
    • Map of the Problematique  (with Maggie's Farm riff outro)
    • Butterflies & Hurricanes
    • New Born
    • Plug In Baby
    • Forced In
    • Bliss
    • Citizen Erased
    • Hoodoo
    • Invincible
    • Supermassive Black Hole
    • Starlight
    • Time Is Running Out
    • Stockholm Syndrome
    • Encore:
    • Muscle Museum
    • Knights of Cydonia

    Note: Dominic portait le costume de Spiderman, puisque c’était Halloween

     

    Puis le temps a passé, mes frangins et moi avons fait nos vies de nos côtés, et j’ai vécu d’autres concerts dans des styles complétement différents, et avec des artistes parfois vraiment très proche de leurs publics (hop hop hop ! Comment ça je pointe MIYAVI du doigt ? xD)

    Et nous voilà en 2010, l’annonce des 2 dates au stade de France pour The Resistance Tour. Les 30 ans de Titof. On est tous réunis, Alex rentre d’Amsterdam, et moi, je dois m’envoler pour L.A. dans les jours qui viennent. Mon énorme complexe envers mes frères n’est plus (oui, bon, j’ai toujours tendance à montrer les dents quand on les critique devant moi), mais on partage ce petit truc avec la musique de MUSE. Alors l’occasion était là, on l’a saisie.

    Au final, j’ai fait le concert qu’avec Alex, Titof ayant eu des places en gold truc bidule truc muche. Et comment dire... ça encore était du délire ? 4ans depuis mon dernier concert, 6 avec mes frères. J’ai grandi, mûri, on partage les moments d’une autre manière. Rajoutons à ça le fait qu’on ne s’était pas vu depuis un moment, ça a donné un bon, très bon, souvenir. Moi avec mon yaourt anglais, et Alex gueulant les paroles (oui oui les VRAIES paroles xD). Un légère ombre apparaît pour moi : le groupe se contente de jouer (certes comme des dieux), aucune interaction avec le public ( malheureusement j’en suis devenue accro, j’adore savoir qu’il n’y a eu ça qu’à ce concert-là, et que j’y étais, ça donne un souvenir en plus)

    MUSE ou ce lien fraternel

     

    • Uprising  (Extended Outro)
    • Supermassive Black Hole  (Chris in the public)
    • New Born  (With Headup outro riff)
    • Map of the Problematique  (With Who Knows Who outro riff)
    • Butterflies & Hurricanes  (Glastonbury 04 intro)
    • Guiding Light
    • Interlude
    • Hysteria  (Back In Black Riff Outro)
    • Nishe
    • United States of Eurasia
    • I Belong to You  (+ Mon Cœur S'ouvre à Ta Voix)
    • Feeling Good  (Leslie Bricusse & Anthony Newley cover)
    • MK Jam
    • Undisclosed Desires
    • Resistance  (Adagio in G Minor intro)
    • Starlight  (Hoodoo intro)
    • Time Is Running Out  (House of The Rising Sun intro … more)
    • Unnatural Selection
    •   Encore:
    • Soldier's Poem
    • Exogenesis: Symphony, Part 1: Overture  (UFO's flying)
    • Stockholm Syndrome  (With School + Endless, Nameless outro riff)
    •  Encore 2:
    • Take a Bow
    • Plug In Baby
    • Knights of Cydonia (Man With The Harmonica Intro)

    MUSE ou ce lien fraternel

     

    Je vous passe le retour de concert et la cuite qu’on s’est tapée… (ça rajoute au souvenir)

     

    MUSE ou ce lien fraternel

     

    Et enfin… cette année : The Unsustainable Tour au Stade de France le 22 juin 2013. On a tous bien vieilli, 27 piges pour ma part, 30 et 33 pour les deux autres. Et pourtant, quand l’annonce des dates est tombée, on était comme des gamins. Impossible de louper ce concert, surtout qu’on n'avait pu prendre des billets pour celui de Nantes en 2012. 3 ans qu’on les as pas vu en concert, hors de question de laisser passer celui-là. Et nous y étions. Peut-être pas comme des ados, mais en fratrie, en faisant les andouilles, et en appréciant de faire ce concert ensemble. Titof a fait du gros yaourt, le mien s’est beaucoup amélioré, celui d’Alex est toujours aussi parfait x).

    Je vous fais cadeau des péripéties de Titof qui s’est retrouvé à devoir revendre 4 places à la dernières minutes (et il y est arrivé en plus !) mais finalement rajoute un plus au souvenir. Et de l’heure de marche à pied pour rentrer après le concert…

    Le gros gros PLUS de ce concert, c’est l’interaction de Mathew avec le public. ENFIN ! Alors, non, c’est pas encore ça. Il semble que ce soit la même chose à chaque concert, mais je trouve que c’est un très bel effort. Même si nous, nous étions dans les gradins à des centaines de mètres de la scène, il n’empêche que de le voir faire ça, ça casse un peu cette distance qui s’était instauré entre le groupe et son public.

    Un énorme coup de cœur : le fanprojet !!! Magnifique ! Vraiment super ! Une très agréable surprise à découvrir, et qui j’espère, a su atteindre son but :

    MUSE ou ce lien fraternel

    MUSE ou ce lien fraternel

     

    Mais le must, ça restera pour moi, cette tentative de mise en scène. Enfin! ils prennent en compte la possibilité du show qu’ils peuvent nous donner. On retiendra donc les énormes lance-flammes,  l’utilisation des grands écrans pour diffuser des montages vidéos véhiculant un message (comme sur Panic Station avec Obama, Hollande, Merkel et Poutine caricaturés… en lien avec les paroles de la chanson of course) ou bien avec des figurants (comme sur Animals avec un banquier qui « sort du clip » , qui distribue des billets à tout va, et finit par mourir sur scène… le message est assez clair quand même ! … pas assez ? On continue alors avec Feeling Good avec la pseudo secrétaire qui débarque sur scène et qui finit par boire de l’essence à la pompe… petit message ? Je pense bien !) De toute façon, pour ceux qui ont vu, le clip de The 2nd Law: Unsustainable présageait un peu de prise de positions :

     

    Bref, ce que j’ai vu m'a énormément plus, comme à Alex. Titof a un peu moins kiffé le bain de foule de Matthew. Mais c’était du show, du vrai. Et on en a pris plein les yeux et les oreilles.

    • Supremacy  (Extended intro)
    • Panic Station
    • Plug In Baby  (Guns N' Roses' Sweet Child o' Mine outro)
    • Map of the Problematique  (Who Knows Who outro)
    • Resistance
    • Animals
    • Knights of Cydonia  (Ennio Morricone's Man with a Harmonica intro)
    • Dracula Mountain  (Lightning Bolt cover) (Drum and bass jam)
    • United States of Eurasia
    • Butterflies & Hurricanes
    • Monty Jam
    • Feeling Good  (Leslie Bricusse & Anthony Newley cover)
    • Follow Me
    • Liquid State
    • Madness
    • Time Is Running Out  (House of the Rising Sun intro)
    • Dead Star  (New roulette intro: '… more)
    • New Born  (Ashamed outro)
    • B-Stage
    • Unintended
    • Blackout
    • Undisclosed Desires
    • Encore:
    • The 2nd Law: Unsustainable  (with Charles the robot)
    • Supermassive Black Hole
    • Survival
    • Encore 2:
    • The 2nd Law: Isolated System
    • Uprising (Extended outro)
    • Encore 3:
    • Starlight

    Et pour finir… cette version de Chop Suey de SOAD , so jazzy : (que les fans ont hué comme des abrutis parce que MUSE n’était plus sur scène… tss)

     

     

    Voilà voilà. Je sais pas trop comment conclure cet article. Juste que MUSE c’est finalement un truc qu’on a tous les trois en commun, et que ça me fait énormément plaisir de le partager avec eux. C’est notre petit truc.

    J’espère que dans 3 ans, il y aura un nouveau Stade de France, et qu’on sera encore au rendez vous ;)

     

     


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    yin/bea
    Lundi 22 Juillet 2013 à 18:59
    La set list de malade pour absolution tour ouaaah je suis jalouse :P
    ;)
    2
    yukiko64 Profil de yukiko64
    Lundi 22 Juillet 2013 à 19:05

    HAHAHA ouais x) c'était du gros!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :